Déco écolo

fibre coco

Innovations déco durables

Malgré les labels et règlements (NF Environnement, PEFC, FSC, Règlement Bois de l’Union Européenne…) instaurés pour lutter contre la déforestation massive et inciter les consommateurs à acheter responsable, la diminution drastique des surfaces forestières ne cesse de s’amplifier dans le monde. 2016 a même été une année record avec près de 30 millions d’ha de perte selon le Global Forest Watch, soit une hausse de plus de 50% par rapport à 2015. Chaque année, c’est ¼ de la surface de la France qui disparaît notamment en Afrique, Amérique du Sud (Amazone) et Indonésie.

Si la coupe de bois n’est pas la seule responsable de la déforestation (incendies, agriculture, activité minière…), la recherche de matériaux écologiques locaux permettant de limiter les importations de bois, de coton ou encore de fibres de coco est une forte tendance en décoration et ameublement. Quelques exemples.

 

Aiguilles de pins / Forest Wool (Tamary Orjola)

Des textiles, des meubles… fabriqués à partir d’aiguilles de pin. Représentant 20 à 30% de la masse du bois, les aiguilles sont pour cette diplômée de la Design Academy d’Eindhoven un excellent moyen d’utiliser une ressource inexploitée. Le potentiel est gigantesque puisque les 600 millions de pins abattus chaque année en Europe fournissent quelques 20 millions de kg d’aiguilles ! Les aiguilles de pin permettent aussi de fournir des colorants et huiles essentielles.

 

Résine écologique / Naturals (3Form)

Un système innovant de panneaux en résine transparente avec des inclusions de végétaux – paille, algues, fleurs, herbes…- qui offre des décors légers et lumineux. Hydrophobe, la gamme Varia Ecoresin est parfaite pour habiller les murs d’une salle-de-bain. Certifiée GREENGUARD® pour la qualité de l’air intérieur et beaucoup plus résistante aux impacts que le verre, cette résine copolymère écologique et post-formable qui intègre pour la moitié des résidus industriels recyclés, offre des variétés architecturales infinies.

 

Remplacer le cuir animal…

Pour en finir avec la souffrance animale et la pollution engendrées par le tannage des peaux, saluons deux initiatives :

 

Cuir de palmier / Projet Palm Leather (Studio Tjeerdveen Hoven)

Cuir d’ananas / Entreprise Pinatex (Philippines)